AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 (the smoke in my lungs, the liquor in my veins)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité

MessageSujet: (the smoke in my lungs, the liquor in my veins)   Ven 12 Fév - 15:42


zadig paul meslin
FT. ADIN TAYLOR - PERSONNAGE INVENTE
≌ NOM : meslin. un nom aussi inconnu que lui. à qui appartient-il ? qui lui a donné ? meslin ? ce nom ne lui appartient pas, il décore simplement son prénom. ≌ PRENOMS : zadig. non pas zadig de voltaire, bien qu'il aime cet écrivain. et encore moins zadig et voltaire. tout le monde l'appelle "dig", il préfère d'ailleurs. paul, paul, paul. petit prénom français, petit prénom inconnu. lui aussi.≌ DATE, LIEU DE NAISSANCE : 1992. novembre. 20. monaco. ≌ AGE : vingt-trois ans. ≌ NATIONALITE : natif d'ici, le monégasque. un gosse de monaco. ≌ SITUATION FINANCIERE :  petits boulots, petits billets. c'est compliqué d'être indépendant. ≌ ETUDES CHOISIES/JOB : master 2 histoire. sa première année de licence fut périlleuse, il a donc redoublé une année. zadig et les vieilles légences. zadig et les personnages antiques. zadig et l'histoire, sa seule grande histoire d'amour. à tel point qu'il envisage une thèse après son master. ≌ CONFRERIE VOULUE :  hercule et sa détermination. hercule l'homme fort. hercule le tout-puissant.  ≌ SITUATION MARITALE : il n'a jamais su ce qu'est cet étrangement mot. "amour". ≌ ORIENTATION SEXUELLE : les jolies petites fleurs caractérielles et aux quelques pétales arrachés.  
manies & caractère
QUALITE - DEFAUT - QUALITE
SI ON DEVAIT ME DECRIRE ON DIRAIT : son esprit indépendant. se savoir maître de lui-même, maître de sa vie. du moins, plus ou moins. il n'a jamais vraiment eu l'occasion de s'imposer au dit destin, sa vie toujours décidée par un tel ou un tel. et puis maintenant qu'il le peut, il le fait.
il a cet air détaché, ce visage plutôt neutre. aucune expression pour trahir la plus petite de ses pensées. il est comme ça dig. il ne montre rien, il ne dit presque rien. il faut le cuisiner pour en savoir d'avantage et encore plus quand ça le concerne. un visage fermé, impassible, que la plupart des personnes pense qu'il n'est qu'un homme repoussant, froid et distant. il l'est, en quelque sorte.
en parallèle, le zadig maladroit mais attachant. un doux sourire qui trahit son léger manque de confiance en lui. son visage attendri lorsqu'il est satisfait et ses fossettes qui dessinent ses joues. c'est le zadig vu de l'intérieur, celui que peut de personne ont la chance de côtoyer.
ce double visage n'est pour lui qu'une carapace à laquelle, semble-t-il, il a pris goût au fil du temps. son environnement l'a fait devenir ainsi, il n'est qu'un pantin marqué par son histoire.
parfois, il aimerait être quelqu'un d'autre puis rapidement, il ne regrette rien. il ne regrette pas d'être franc, froid, détaché. parce qu'il n'est même pas attaché à lui-même. il ne se connaît pas, il ne sait rien de lui si ce n'est son prénom et son nom. il n'a aucune identité et peine à se retrouver parmi ce monde qu'il déteste comme il aime. parce qu'il est comme ça aussi dig : indécis et contradictoire. un jour il aime, l'autre il n'aime plus. il tiendra des propos puis changera de version. parce qu'il est perdu, parce qu'il ne sait, parce qu'il ne sait rien.
zadig ? dig ? homme mystérieux.
pendant les trois premières années de sa vie, sa mère a tenté de s'occuper de lui, en vain. lorsque celle-ci est tombée enceinte et a mis au monde un deuxième enfant, la soeur de zadig au doux prénom d'emma, elle n'a pas hésité à les abandonner lâchement. zadig avait donc trois ans. il a été retrouvé par une vieille dame, malheureusement décédée aujourd'hui ; elle les a conduit à un orphelinat, où il est resté avec sa soeur jusqu'à ses neuf ans. ensuite, début du calvaire jusqu'à ses dix-huit ans. une famille horrible qu'il ne supportait bien sur pas. une liberté inexistante, tout comme l'affection. alors dig a appris à vivre sans amour, sans compassion. il est devenu égoïste, et la liberté, il se l'est créé lui même : fugue de quelques jours, solitaire enfermé dans sa chambre. et à ses dix-huit ans, il décide de fuir. il est resté quelques temps dans un centre pour jeunes puisqu'il n'avait pas les moyens de vivre et il refusait de retourner dans une famille. il enchaînait les petits boulots, à côté de ses études. il a commencé à voyager, pas très loin au début mais il y a vite pris goût. c'était ce qui lui manquait, ce dont il avait besoin : la liberté, l'indépendance. depuis son départ, il n'a jamais eu de nouvelles de sa soeur, il a pourtant parfois tenté de renouer le contact mais ça n'a jamais abouti. ce n'est que récemment qu'il est par le plus grand des hasards tombé sur elle. aujourd'hui, leur lien reste conflictuel mais peut-être que ça ira en s'arrangeant. aujourd'hui, pour son bien-être, il a accepté l'aide de la famille hawkins. il vit donc chez eux le week-end. il a souvent eu du mal à s'y faire, même si il reste parfois distant, il finira un jour par avouer avoir de l'attachement pour cette famille. il déteste ses parents biologiques, il n'a aucune envie de les connaître. il dort très peu, soumis constamment à des cauchemars qui le hantent. il est quelqu'un qui aime la nature. il n'a eu que des relations amoureuses éphémères. très rapides. il est fou amoureux des céréales. s'il le pouvait, il passerait sa journée dans le canapé, devant la télé. il aime le calme, le silence et préfère être seul qu'avec des gens. pourtant, d'un autre côté, il aime faire la fête. il adore le soleil. la plupart des pays dans lesquels il a voyagé sont des pays chauds. il déteste le mot "mariage" et "couple". il a une passion étrange pour les bougies. il a personnalité la chambre de son manoir à sa façon : bohème et nature. il aime prendre l'avion. il est gaucher. il déteste être contredis. il a donc tendance à s'énerver rapidement, un peu trop d'ailleurs. il aime la cuisine étrangère et mange strictement de tout. il est très observateur. il s'intéresse à pas mal de chose : à tout, sauf à lui. il sait jouer plus ou moins du piano mais personne ne le sait. il a appris tout seul. il lui arrive d'être un peu macho mais tout homme l'est même au plus profond de lui-même. il aime les tatouages et il recouvre d'ailleurs doucement mais surement son corps. il a des tâches de rousseurs. il déteste montrer ses faiblesses. alors il se renferme plutôt que de parler. il a du mal à pleurer. il se considère un peu comme un gars sans émotion, sans sentiment. il aime les vieilles bibliothèques. il ne sait pas cuisiner. il se promène presque toujours avec ses écouteurs. il n'ose jamais pour dire ce qu'il a à dire. il aime l'originalité, l'atypique. il fume, beaucoup trop. mais il ne craint pas la maladie.
le test de personnalité
CONFRERIE SOUHAITEE/NON VOULU

≌ SI TU DEVAIS CHOISIR UNE COULEUR ENTRE CELLES PROPOSEES ? le bleu. celui de l'océan, la liberté. ≌ QUEL EST TON PREMIER ARGUMENT LORS D'UN ENTRETIENT D'EMBAUCHE ? son sens de l'organisation. ≌ QUELLE MATIERE T'ATTIRE LE PLUS ? sciences politiques. ≌ OU TE VOIS-TU DANS 10 ANS ? voyager à travers le monde. ≌ TU ES EN RETARD POUR UN COURS MAIS TE FAIS ARRETER PAR UN ETRANGER QUI DEMANDE SON CHEMIN, COMMENT REAGIS TU ? il l'ignore tout simplement. ≌ LA CHOSE PRIMORDIALE DANS TA VIE sa liberté. ≌ CRAINS-TU WHITE CROW ? oui/non/bof. il ne sait pas. il n'y pense pas. il voit au moment voulu. ≌ QUELLE EST TA CHANSON PREFEREE ? burgh island, de ben howard. ≌ TON CREDO DANS LA VIE ? 365 new days, 365 new chances.

mes informations personnelles
BURGH ISLAND - BEN HOWARD